PDF Imprimer Envoyer

Le  Tipsy  NIPPER ,  un « gamin » de Gosselies

Monsieur Tips veut rendre le sport aérien accessible au plus grand nombre d’amateurs et le projet Tipsy T-66 "Nipper" (Gamin) voit le jour au cours de l’année 1951. E.O. Tips laisse toutefois dormir le Nipper dans ses cartons jusqu'à la fin du contrat «Hunter» en 1957.

S’il n'est pas le plus petit avion du monde, le Nipper est, à l’époque, certainement le plus petit avion pratique au monde.

 

L'originalité du projet réside dans le fait d'associer au maximum le passionné d'aviation à la construction de son propre avion.

L’avion est livré en "kit", sous la forme d’une énorme boite de construction de 200 kilos (3,5m x 0,8m x 0,7m), dont le prix de vente reste très abordable (50.000 BEF sans le moteur en février 1958). La cellule, sans moteur, pèse 100 kg. Le moteur standard est un Volkswagen automobile traditionnel de 30cv à 3.400 tours; avec tous ses accessoires il pèse 56 kg.

 

Maurice Tips aux commandes de la premières cellule du Tipsy Nipper 						Coll. G. Mertens

L’aile cantilever est disposée en «shoulder wing» de façon à abriter les coudes du pilote pour réduire au  maximum la largeur du fuselage au niveau du poste de pilotage (45 cm). Le train d’atterrissage est tricycle, la roue de nez est orientable par commande au palonnier. L’atterrisseur principal est pourvu de freins à disque actionnés au niveau du manche à balai. Les amortisseurs sont de type Nieman comme ceux qui équipent les motos traditionnelles. Le capot moteur et la casserole d’hélice sont en résine de polyester armée de fibre de verre, ainsi que le carénage inférieur du fuselage, qui se démonte facilement pour accéder aux organes mécaniques. Dans sa première version, le tableau de bord comprend un indicateur de vitesse, un altimètre, un compte-tours et un indicateur de virage à bille. Le pare-brise est en plexiglas. Le réservoir d’essence d’une capacité de 24 litres se situe derrière le tableau de bord.

Tipsy Nipper OO-NIP (c/n1) en novembre 1957   Coll J. Deval

Haut de la page

Piloté par Bernard Neefs, le prototype du T-66 Mk1 (OO-NIP c/n 1), avec poste de pilotage à découvert, effectue son premier vol le lundi 2 décembre 1957. Il est équipé d'un moteur Pollmann KFM de 40 cv. A la fin de ce vol, il doit se poser avec l’hélice en drapeau et force le train d’atterrissage. Le Nipper Mk2 (OO-NIX c/n 2), avec un cockpit à bulle en plexiglas, vole pour la première fois le lundi 16 février 1959 avec un moteur Stark Stamo 1400A de 45 cv.

La même année, il est présenté par Bernard Neefs au Meeting du Bourget. Le prix de vente d'un Mk2 complet en état de vol (ready to fly) est de 114.500 BEF (2.290 US $) à sa sortie d'usine.

Cet avion est certainement la plus grande réussite de monsieur Tips. Il est fabriqué dans les ateliers de Gosselies à partir du 10 mars 1959 jusqu'en 1962, à 64 exemplaires équipés de différents moteurs Volkswagen, Stamo et Hepu.

Tipsy Nipper Mk2  OO-NIX  (c/n2)  en 1958 Coll J. Deval

Atelier d’assemblage des Nipper en 1959  - OO-NIA (c/n 4) 	Coll G. Mertens

 

Au début de sa carrière publique, le Nipper est considéré comme un avion dangereux à la suite de plusieurs accidents mortels. Les enquêtes démontrent que les qualités intrinsèques du Nipper ne sont pas en cause mais plutôt le manque d’expérience des pilotes amateurs voulant copier les prouesses acrobatiques de Bernard Neefs.

La « section expérimentale » de Fairey, dirigée par Etienne Marin entame l’étude du « Bipper », version biplace du Nipper Mk 2. Ce projet ne sera toutefois pas concrétisé.

Suite à l’important accroissement de la charge dû au démarrage du programme "F-104", la société SA Avions Fairey cède, le 23octobre 1960, les droits du Tipsy Nipper T-66 à la société Cobelavia, créée par André Delhamende ancien responsable commercial de Fairey. Cobelavia poursuit la production du Nipper D-158 (Mk3) dans l’atelier de Mr A. Neven à Kortessem (Limbourg). Le Mk3 possède un capotage profilé sur les cylindres.

En juin 1966, la licence de construction du Nipper est rachetée par la société anglaise Nipper Aircraft Ltd dirigée par David P.L. Antill située à Donington (Yorkshire). Cette société est déclarée en faillite en mai 1971.

Inventaire du contenu de la caisse livrée à l'achat d'un Nipper

 

Haut de la page

  • le fuselage en tube d'acier avec toutes les attaches et détails divers soudés en place
  • le train d'atterrissage complet, avec roues, pneus et freins
  • le gouvernail de direction métallique terminé, prêt à l'entoilage
  • toutes les commandes de vol et du moteur, avec toutes les pièces métalliques prêtes au montage
  • le jeu complet de boulons, vis, rondelles...
  • le réservoir d'essence prêt à être monté
  • les éléments de carénage, sous fuselage en résine synthétique
  • le pare-brise avec ses attaches
  • le volet marchepied en alliage léger
  • toutes les pièces en bois découpées avec tolérance pour le finissage et le collage
  • des feuilles de contreplaqué en suffisance
  • une série de dessins côtés de tous les assemblages et des pièces à fabriquer par l'acheteur
  • une brochure explicative de toutes les phases de construction et d'assemblage.

Les panneaux de la caisse servent de gabarit pour la construction par l'acheteur des longerons et des nervures d'aile, du stabilisateur et des gouvernes de profondeur. Ces éléments sont tracés en vraie grandeur.

L'acheteur doit se procurer lui-même: le moteur, l'hélice, les instruments, la toile d'entoilage et la peinture.

Le capot moteur n'est pas fourni par l'usine car sa forme dépend du moteur et des accessoires qui seront montés.

La société FAIREY se charge éventuellement, à la demande de l'amateur, de tout ou partie des travaux d'assemblage.

Ernest O. Tips et Martin Tips devant le OO-NIK (c/n9) et le contenu d’une « boite » de construction en 1959.  ( coll.  J. Deval)

14 mai 1960 alignement de 7 Nipper Mk2 destinés à l’exportation au Danemark.  (coll R. Coquelet)

Haut de la page

La Direction de Fairey comptait présenter ces avions au Shah d’Iran qui était en visite officielle à Charleroi. En raison d’un timing serré la visite « impériale n’a pas eu lieu.

Le 8 septembre 1968, lors du meeting de clôture du 2e SIAG (salon international de l’aviation générale) à Gosselies, une course de vitesse est organisée entre 2 Nipper et une voiture « Formule Ford » pilotée par Yvette Fontaine. (coll R. Coquelet)

Fête du personnel de SONACA en mai 1982. René Coquelet, Jean Henrotin et Gilbert Manil posent devant le Slinsby T66 Nipper Mk3  OO-PVA (c/n A116). (coll R. Coquelet)


Haut de la page
Fête du personnel de SONACA en mai 1982. Cobelavia T66 Nipper Mk2 OO-EMG (c/n 60). (coll R. Coquelet)

Liste des Nipper construits chez Fairey et Cobelavia

 

Date

c/n

N° certif

Immatriculation

Commentaires

26/11/1957

01

1162

OO-NIP

1er prototype, Nipper Mk 1, radié le  15/06/60

4/04/1958

02

1181

OO-NIX

2e prototype, Nipper Mk 2, Centre Aéro. Carolorégien le 05/03/60

18/12/1958

03

1235

OO-NIB

devient PH-MED le 31/10/62

26/02/1959

04

1240

OO-NIA

Aéroclub de la Meuse (Suarlée) le 26/04/60

26/02/1959

05

1241

OO-NID

devient D-EMIF le 14/07/60, Pollman Flugmotor Bau (Frankfurt)

26/02/1959

06

1242

OO-NIF

devient G-ATUH le 25/08/66

26/02/1959

07

1244

OO-NIG

Carolair, devient F-PKVC le 23/08/62

29/05/1959

09

1246

OO-NIK

Aéro Para Club de Spa, radié le 28/12/66

29/05/1959

10

1248

OO-NIS

devient ZS-UAD

29/05/1959

11

 

OO-NIC

devient PH-MEC

29/05/1959

12

1247

OO-NIM

devient D-EBUD

??

13

 

OO-NIN

devient D-EMED

7/09/1959

14

1259

OO-DAN

 

28/08/1959

15

1257

OO-VAG

Ghent Aviation Club, devient OO-LYS  6/12/79

16/09/1959

16

1261

OO-FOS

devient D-ELRE

??

17

 

OE-ADB

vendu en Autriche

20/10/1959

18

1266

OO-NIE

devient D-EMEC

20/10/1959

19

1267

OO-NIO

devient D-EMEL le 03/08/61

??

20

 

D-ENOT

 

25/01/1960

21

1291

OO-MIL

Aéro Club Le Milan, crashé le 13/07/63, radié le 10/05/68

11/12/1959

22

 

OY-ABP

devient SE-EGC

11/12/1959

23

 

OY-ABO

devient SE-XGM

11/12/1959

24

 

OO-NEJ

devient OY-AEJ le 04/07/61

11/12/1959

25

 

OY-AEK

devient G-ASRY

3/05/1961

26

1373

OO-HAL

devient OY-AEL

??

27

 

G-AVKH

 

28/05/1964

28

1503

OO-SRY

devient OY-AEN

??

29

 

réservé

 

??

30

 

réservé

 

??

31

 

G-AVKI

 

??

32

 

G-AVKJ

 

??

33

 

OY-AEM

 

??

34

 

OY-AEO

devient ZS-UAU

31/12/1960

35

 

VH-CGA

exporté en Australie

31/12/1960

36

 

VH-CGB

exporté en Australie

24/02/1960

37

1296

OO-PLG

Royal Motor Union Aviation (Liège), OO-BLG

??

38

 

VR-LAG

exporté en Sierra Leone

2/03/1960

39

 

OO-PLG

devient G-APYB

5/05/1960

40

1307

OO-ITB

devient I-FAIB

??

41

 

OY-ACR

devient CS-ALD

??

42

 

AP-ALZ

exporté au Pakistan

??

43

 

OY-ACU

 

20/12/1960

44

 

G-ARFU

 

15/07/1960

45

 

G-ASZV

devient 5N-ADE (Nigéria)

23/03/1960

46

1302

OO-UAC

devient N-621X

23/03/1960

47

1301

OO-EUA

devient N-5387

26/04/1960

48

1306

OO-GDA

COGEA Nouvelle, détruit le 15/05/60

8/08/1963

49

1475

OO-MON

devient OY-AEU, PH-MEV le 20/10/64

27/07/1960

50

 

OO-CYJ

devient 9O-CYJ le 12/04/61

21/04/1960

51

1305

OO-ITA

devient I-FAIA le 17/11/60

24/05/1960

52

1309

OO-MAG

Air Affairs, Golden River Aviation Club (Kortrijk) 09/02/62, G-ATBW 25/03/65

??

53

 

HB-SVI

devient SE-FUT

20/06/1960

54

 

G-ARBP

 

19/09/1960

55

 

G-ARDY

 

 

 

 

 

 

Tipsy Nipper D158 assemblés chez Cobelavia

 

 

 

 

 

 

 

 

 

18/07/1962

56

1425

OO-KOC

devient G-ASXI

??

57

 

G-ARBG

 

??

58

 

OO-NAC

 

??

59

 

LX-AIG

 

14/06/1968

60

1800

OO-EMG

 

??

61

 

F-OBVY

 

12/07/1963

62

1472

OO-LEO

Royal Antwerp Aviation Club RAAC

14/12/1962

63

1444

OO-FOL

devient EC-AVH le 28/06/63

??

64

1790

OO-MDL

devient CS-ALY

??

66

 

N-133G

 

14/08/1963

67

1476

OO-NAY

devient HB-SPD le 08/06/64

??

68

2582

OO-VAL

 

1/03/1966

69

2362

OO-WOT

devient PH-MEV, G-ATZK

14/02/1967

70

1699

OO-HEL

devient G-AVTK le 28/04/67, détruit le 19/08/72

??

71

 

OO-WOT

 

??

72

 

G-ATKZ

 

??

73

 

OO-MLD

 

??

75

2528

OO-EFA

 

??

76

 

F-PTNF

 

25/03/1965

77

 

G-ARXN

 

Haut de la page



textes de B. Cuchet   extraits de « Gosselies à tire d’ailes… »

 

 

 

Mise à jour le Jeudi, 02 Avril 2015 06:50